Ivre de toi

Jour après jour
Les nuits s’en vont,
Nuit après nuit
Les jours paraissent; 

Mon temps n’est plus
Que fade feuilleton,
Menu d’ennui
Et de paresse. 

Moisi, noyé
De mille flacons,
Mon vin ne goûte
Que ma tristesse 

 Et l’âme est celle
D’un vagabond
Trahi par tous
Même par l’ivresse… 

 Tanagra.be

Infinitif

Des grammaires
J’ai retenu
Une conjugaison :
Le verbe « t’aimer »
En toutes langues,
Toutes saisons…

Ma confession de foi

Le Philosophe s'évertue à rendre l'horreur supportable.
Le Poète à panser les maux avec des mots.
Le Médecin à effacer les maux par des maux moins curables…
Êtes-vous conscients de mon boulot,
Ma perversion, mon désarroi ?
Moi qui cumule... Les trois…

Qui est le meilleur ?

(Inspiré d'un quatrain d’Omar Khayam) Seigneur !
Qui aurait pu vivre
Sans pêcher ici-bas ?

S’il avait pu !
Qu’aurait été,
D’ainsi vivre, sa joie ?

Si tu châties le mal que je fais,
Par le mal,

Serais-je, Seigneur !
Si différent de toi ? 

La loi d'Archihamad

Admirez…Comme c’est triste… non ?
L’océan des gens fait bien pitié,
On y voit flotter qu’ ivraie,
Si peu de grains chercher le fond !

Labello

Je voudrais être
Ton Labello,
Caresser tes lèvres
Gercées ;
Un simple anneau
D’orfèvre
Pendu à ton oreille
Percée …



Résurection

Trente ans 
J’ai attendu 
Que reprenne 
Pour moi sa vie, 
Maintenant 
Je rattrape 
Le temps

Qu’en lâche 
J’avais enfoui . 
Comprends ! 
«Mon hirondelle 
Au vingt printemps» 
Ce vieux bavard 
Qui t’ennuie …

LA VÉRITÉ

La vérité se ballade quelque part… 
Entre l’invraisemblable et le plausible. 
Et J’admire ce miroir qui, paisible, 
Me renvoie platement à moi, 
Me reflète ma part de vérité…visible ; 
Je m’y contemple, je m’y vois 
Je m’y regarde et parfois 
Je me mets nu devant, 
À me sonder l’âme invisible 
Que ma peau cache dedans…